mardi 17 novembre 2009

SOS des quinquas en détresse

Comme chaque jour à 9 heures, Jacques se lève. Mais après 24 mois de chômage, la
motivation n'y est plus. Et pourtant, il faut faire face et nourrir l'illusion d'une vie sereine,
notamment pour les enfants. Il faut continuer à se battre…
Avant, la vie après le travail s'articulait autour du judo, du piano des enfants et des
sorties en famille et entre voisins. Aujourd'hui, les enfants n'ont plus d'activités
extrascolaires. Les invitations des amis se font de plus en plus rares. Et finalement,
Jacques n'a pas envie de se confronter à la vie professionnelle des autres. Les autres…
Ses six premiers mois de chômage, Jacques les a plutôt bien vécu : fini le stress et la
pression du patron. Cette apparente tranquillité s'est peu à peu détériorée les six mois
suivants : Jacques perdait pied. Et au bout de deux ans, il était devenu l'ombre de luimême.
Comme 626 400 demandeurs d'emploi de 50 ans et plus inscrits à Pôle Emploi, en
Septembre 2009, Jacques - 55 ans, ancien directeur de production dans le domaine de
la plasturgie - est au chômage, après 25 années de bons et loyaux services.
Jacques a décidé de faire appel à une société de formation au changement, Fairlead
Management. Son Président, Jean-Claude Carles témoigne : «Quand j'ai rencontré
Jacques, c'était un homme découragé par des longs mois de recherche d'emploi. Ce
qu'il lui manquait : la confiance en lui. Il s'agissait de le motiver. Je lui ai fixé un
challenge à relever : m'accompagner à une présentation publique du Management de
Transition devant 500 dirigeants et lui laisser la parole pendant cinq minutes. Je lui ai
dit : Montrez-leur ce qu'est un Directeur de production et que vous n'êtes pas fini!».
Jacques s'est exécuté malgré un trac digne de ce nom, et il a littéralement excellé,
emmenant tout le public avec lui.
Aujourd'hui et après avoir suivi un programme complet de réinsertion professionnelle
auprès de Fairlead Management, Jacques est de nouveau en CDI, à la tête d'une usine.
Les enfants se sont réinscrits au judo et au piano et les invitations chez les amis ont
repris leur cours.

En matière d'emploi des personnes de 50 ans et plus, le constat est accablant et les
chiffres parlent d'eux-mêmes :
- Au premier semestre 2009, le nombre de chômeurs de 50 ans et plus s'élève à
407 000 (Insee, CVS)
- Un cadre quinquagénaire a sept fois moins de chances d'être reçu qu'un candidat
plus jeune.
- Un employé quinquagénaire a 4.5 fois moins de chances d'être reçu qu'un
candidat plus jeune.
- Un quinquagénaire postulant dans une entreprise de 200 salariés et plus, a 9 fois
moins de chances d'obtenir un entretien.

Le cas de Jacques n'est donc pas isolé. Personne n'est à abri de la discrimination
professionnelle, a fortiori quand on a plus de 50 ans.
Des solutions doivent être rapidement mises en place par l'Etat pour tenter de faire
évoluer les mentalités. Doit-on espérer un changement avec le plan de mobilisation en
faveur de l'emploi des seniors, mis en place à partir de janvier 2010 ? Doit-on réellement
punir les entreprises qui n'embauchent pas de seniors, ou doit-on faire prévaloir un
programme d'encouragement positif ?
Une chose est sûre, en matière de replacement et de réinsertion professionnelle des
cadres de plus de 50 ans, laissons faire les personnes compétentes. Pôle emploi dont la
mission devrait amplifier en 2010 avec l'arrivée de 800 000 nouveaux chômeurs, est
déjà plus qu'affairé. Seules des entreprises de formation au changement sont à même
d'accueillir, de coacher, de former, d'informer, de replacer et d'accompagner les cadres
de plus de 50 ans mis sur le carreau.
Faisons vite, l'année 2010 promet d'être une année terrible dans le secteur de l'emploi.
N'attendons pas qu'il soit trop tard pour nous organiser.

--
Contact Presse:
Claire Poirier
Claire Poirier

mail@clairepoirier.com


--

Communiqué envoyé le 17.11.2009 10:37:53 via le site Categorynet.com dans la rubrique Emploi / Ressources humaines

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire