jeudi 18 février 2010

Synergie des équipes : quelles formations choisir pour constater une réelle augmentation de leurs performances

Synergie des équipes : quelles formations choisir pour constater une réelle augmentation de leurs performances


Avis d’expert - par le coach Bernard ORTEGA


Boulogne, le 18 février 2010

Afin de trouver de nouveaux concepts créatifs pour remobiliser les équipes dans un contexte morose, on cherche du neuf. Les organismes de formation rivalisent afin de proposer un nouveau « kit » pour dynamiser les équipes d’une façon de plus en plus ludique. Former un orchestre, réaliser une fresque, descendre les chutes du Niagara (je ne sais si cette dernière est d’actualité) permettra de souder les cadres entre eux, d’insuffler une nouvelle dynamique gagnante. Pour combien de temps ?

L’histoire ne dit pas si les organismes en question ne fourrent pas leur nez dans des manuels de scouts, en les adaptant à la sauce « nouvelle méthode française de management » comme la « nouvelle cuisine française ». On pourrait évoquer le mot anglais « fashion » si tout n’avait pas été inventé depuis longtemps, dans ce domaine, à part de changer la couleur du costume. Comme si le monde de l’Entreprise, malade de sa « sérieusité » et de la pression, ouvrait grande la porte au rêve, à l’imaginaire, à l’enfant. Mais, l’enfant est accepté en tant que tel, jusqu’à un certain âge. Au-delà, on peut craindre l’infantilisme.

Il paraît évident qu’il est plus difficile de travailler sur des aspects, vieux comme le monde, donc qui ne se vendent plus. Je veux parler de la construction d’un réel échange entre les hommes afin de savoir qui ils sont.
Si jeu, il doit y avoir, il ne peut être artificiel, et tourné vers des choses extérieures. Il faut, au contraire, créer un lien entre son comportement de circonstances et un comportement sincère, mais inhibé. Le jeu, ou plus justement le travail de l’acteur est un excellent remède. Et, il ne s’agit pas, ici, de jouer quelques scénettes qui feront rire les camarades (encore l’infantilisme) mais de prendre de la distance et entrer dans l’espace de la fantaisie, du jeu, en travaillant sur soi. Ici, nous ne sommes pas dans l’émotion violente d’un « saut à l’élastique » qui ne règlera pas les relations conflictuelles du monde de l’entreprise. Nous sommes dans une relation d’authenticité, de compréhension de soi et de l’autre, dans un exercice authentique de la relation humaine. Pour jouer Hamlet, nous devons le comprendre, nous devons savoir qui il est. Pour nous jouer nous-mêmes, pour être moi-même, je dois me pencher sur moi-même.

Par l’exercice du théâtre, nous ne serons pas en danger de tourner autour de nous, en saturant encore davantage notre mental déjà surchargé. Le jeu théâtral implique l’engagement du corps, donc du comportement, de la voix, notre énergie vitale, de l’esprit qui se transforme en « un autre », permettant encore de relativiser (la finalité étant le jeu). Les voyages forment la jeunesse, dit-on, et si les acteurs restent jeunes, c’est bel et bien parce qu’ils voyagent toujours, d’un personnage à l’autre. Certains peuvent s’y perdre, d’autres s’y retrouver.

Ces autres ressemblent à ces êtres humains coupés d’eux-mêmes, coupés de leurs repaires. Dans cet univers où les crises de confiance, de mobilisation sont patentes, ce n’est pas de l’autre que viendront les solutions. Ce ne sont pas davantage par des nouveaux gadgets de management, mais par un exercice de transformation, par un travail régénérant, par un regard distancé et amusé qui ressemble « étrangement » au travail de l’acteur.


Biographie de Bernard ORTEGA

Coach du top management des grands groupes comme Alstom, GrandVision, Otis, Saint Gobain, Suez, Bernard Ortega a créée la méthode M.B.O, qui repose sur le fruit d’une expérience riche et multiple :

- son expérience de formateur puis de coach pendant 20 ans auprès des cadres des plus grandes entreprises françaises et européennes.

- son travail de metteur en scène et de comédien
Après avoir fait ses études au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, il débute par une carrière d’acteur au théâtre, puis crée 6 pièces en tant qu’auteur, signe 25 mises en scène et enseigne à plus de 400 élèves à l’American Center, dont Jean-Marc Barr ou encore Gilbert Melki.
Ses qualités de metteur en scène obligent une observation aiguisée pour obtenir une synchronisation parfaite, apportent les techniques de communication orale et comportementale et de gestion du tract et du stress face aux prises de parole et aux enjeux relationnels.

- son sens de la pédagogie acquis en tant que professeur et directeur d’acteurs à L’American Center.
Pendant 6 ans, Bernard Ortega intervient pour Hay Group et pour le CECO (Centre Européen de Communication Orale pour chefs d’entreprises), deux cabinets de Consulting en Management en Communication Orale. Là, il adapte avec succès les techniques du théâtre et du cinéma au monde de la communication en entreprise.

- Ses dons d’auteur soulignent l’importance des discours et textes efficaces par des mots justes.

- ses voyages en Asie et Extrême Orient confortent sa pratique arts martiaux (Aïkido) ainsi que les techniques développant l’énergie et le calme mental.

A paraître : Livre Sagesse & Business


Contact Presse
PARME FORMATION
Nathalie LE BRIS
Tél. : 01 41 14 60 43 – 06 22 02 54 37
nathalielb@parmeformationRP.com
www.parmeformation.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire