jeudi 27 mai 2010

Y a-t-il une panne de l’innovation managériale ?

Syntec Conseil en Management ouvre le débat

Paris, le 6 mai 2010 – Avec la crise, la mondialisation, l'accroissement du stress au travail, le management des entreprises a fait l'objet d'une forte remise en question ces derniers mois. Afin d'établir un diagnostic clair de la situation et faire émerger des axes de progrès, SYNTEC Conseil en Management, le Syndicat patronal regroupant en France les principaux acteurs du conseil en management, a voulu croiser les points de vue.

Dominique-Jean Chertier, Directeur Général Délégué du groupe Safran (équipementier international de haute technologie), Hervé Baculard, consultant KEA & Partners (cabinet de conseil en management membre de SYNTEC Conseil en Management) et Michel Berry, Directeur de recherches au CNRS, se sont prêtés au jeu lors d'un débat diffusé aujourd'hui sur Internet (

http://www.webjtdumanagement.com/program/index/id/1/video_id/26)

Des méthodes de management toujours innovantes mais devant encore se moderniser et faire l'objet d'investissements plus conséquents



Les trois intervenants du débat sont unanimes : il n'y a pas de panne dans l'innovation managériale ; les outils existants (« mode projet »*, « approche lean »*, etc.) ont permis l'émergence d'entreprises très compétitives au niveau mondial. Selon Michel Berry, « certes, il n'y a pas d'effet de mode managériale en ce moment, mais entreprises et consultants ont au contraire fait preuve d'un foisonnement d'idées inégalé au cours des dernières années » du fait de la mondialisation des échanges.




En revanche, un constat s'impose : un fossé se creuse de plus en plus entre l'élite des entreprises, souvent globalisée et parfois loin de la réalité du terrain, et la société, ancrée localement et ne comprenant plus des décisions qui semblent venir de loin. Pour Dominique-Jean Chertier, « il faut créer un autre mode de rapports entre salariés et le management des entreprises », cette situation générant des tensions. En écho à ce constat, Hervé Baculard souligne « la nécessité de donner du sens au changement, et des repères dans un monde en pleine mutation »

Les trois débatteurs proposent des changements à trois niveaux, devant être au cœur des investissements des entreprises :

è Remettre à l'honneur le management de proximité et redonner de l'autonomie aux structures locales

Les managers de proximité sont essentiels au bon fonctionnement des entreprises : « Sans ces héros discrets, les structures très mondialisées perdent parfois de vue leur enracinement local, elles se nomadisent », selon Michel Berry. Pour Hervé Baculard, « On a beaucoup travaillé ces dernières années sur la question du leadership, mais on a un peu laissé de côté la question des manageurs de proximité, et en général du management des hommes. Il importe de réconcilier les parties prenantes de l'entreprise ». Il va même plus loin : « les entreprises doivent oser donner plus d'autonomie aux structures décentralisées. Cela représente bien sûr une prise de risque mais les gains de compétitivité sont à ce prix. ». A une limite près : Dominique-Jean Chertier souligne que « l'autonomie ne doit pas aller jusqu'à l'autogestion car les entreprises ont besoin de normes et de procédures standardisées ».

è Féminiser le management des entreprises

Pour Michel Berry, « le 21ème siècle est plutôt féminin. Le sens de la relation des femmes, plus développé que chez les hommes, devient incontournable dans un contexte économique où les objectifs ne sont pas clairs et fluctuent rapidement ». Or, les femmes sont pour l'heure sous-représentées au sein du management des entreprises (elles représentent moins de 30% des cadres). Dominique-Jean Chertier précise que ce décalage est d'autant plus à déplorer que « les femmes managers de proximité sont souvent bien acceptées, y compris dans le monde industriel ».

è Adapter les stratégies des organisations aux spécificités des jeunes actifs

D'une manière générale, les jeunes générations pointent plus facilement du doigt l'absence de lien entre les objectifs assignés et les moyens. Il est donc primordial, pour les managers des entreprises, de faire preuve de plus de pédagogie et d'accompagnement vis-à-vis de cette « génération Y » à l'esprit critique aiguisé.

Par ailleurs, selon Dominique-Jean Chertier, « on est face à des générations extrêmement disparates, entre les élèves issus des grandes écoles relativement privilégiés sur le marché de l'emploi, et ceux qui éprouvent plus de difficultés. Cette disparité peut engendrer des tensions que les entreprises doivent surmonter ».

La valeur ajoutée des cabinets de conseil dans un contexte troublé

L'environnement change… les méthodes de management doivent évoluer avec lui, en intégrant notamment la dimension mondialisée des échanges, la multiplication des réseaux, etc. Pour Hervé Baculard, « le consultant doit avant tout avoir un rôle d'intermédiation entre les entreprises et les salariés, apporter un regard sur ce qui se passe à l'extérieur sans céder aux modes et veiller à enraciner les changements dans la culture de l'entreprise ».

* Précision technique : le « Lean management » consiste à réexaminer les processus pour éliminer tout ce qui gaspille l'énergie des services et les détourne de leur mission première. Pour une entreprise, travailler en « mode projet » signifie constituer des organisations temporaires avec des chefs de projet, au lieu de répartir l'activité dans les services.

A propos de SYNTEC Conseil en Management :

SYNTEC Conseil en Management regroupe 85 cabinets, représentant plus de 60% du marché du conseil en management en France (effectif et CA cumulés). Il rassemble des sociétés très diversifiées, tant par leur taille que par leur domaine d'expertise, qui interviennent auprès des entreprises du secteur privé et public. Le Syndicat fait partie de la Fédération SYNTEC qui regroupe les métiers du savoir et qui compte près de 1250 groupes ou entreprises (Ingénierie, Études & Conseil, Informatique, Formation, Relations Publiques,...). La Fédération représente près de 550 000 emplois pour un CA consolidé de 55 milliards d'euros. Syndicat professionnel, SYNTEC Conseil en Management a pour vocation de valoriser, d'affirmer et de défendre l'identité de la profession en prenant position et en portant une vision commune des métiers du conseil en management. Fortement impliqué au sein de la FEACO (Fédération Européenne des Associations de Conseil en Organisa
tion), le Syndicat a pour mission de favoriser la coopération interne entre les différents acteurs et aider à la création de réseaux internationaux pour les entreprises adhérentes qui le souhaitent.

En savoir plus : www.syntec-management.com

Relations presse

Agence WELLCOM

Ghyslaine Clodion / Ingrid Zémor

Tél : 01 46 34 60 60

gc@wellcom.fr/iz@wellcom.fr


--
Contact Presse:
Agence Wellcom


Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=49169


--

Communiqué envoyé le 27.05.2010 11:02:33 via le site Categorynet.com dans la rubrique Emploi / Ressources humaines

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire